Vagabonde

J’ai abandonné
Le chemin sur ma gauche
Trop encombré
Le chemin sur ma droite
Trop incertain
Le chemin présent
Passe par le corps
Bravant l’espace
Il s’accorde à l’œil nu
Aux curieuses matières
Je marche
Les yeux fermés
Mollement envahie
Par les ardeurs piétinées
Le ciel dans les bras
Ne soulage pas de la désolation
Phénomènes habituels
De calques de claques
Qui pour un instant
Supportent le fardeau

12 réflexions sur « Vagabonde »

  1. Les chemins de traverse nous livrent l’ombre du sous-bois ou la révélation d’une clairière ou le roucoulement d’une source, diversion des routes de bitume brûlant trop longtemps empruntées.

    Aimé par 5 personnes

      1. Pour le Québec, il y eut sous le Régime français une quinzaine de Morin, venus de Bretagne et du Poitou-Charente. Après, sous le Régime anglais, il y aura des Moran (Écossais d’origine) dont le patronyme sera francisé.
        Pour la France, les Morin, les Maurin, les Maurain, il y en a beaucoup vers la Bretagne et la côte Atlantique.
        Il y a aussi des Morin en Province, tout comme il y a des Morin et des Morini dans le nord de l’Italie.

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s